Poster un commentaire

Pionniers de l’énergie libre

Le concept d’énergie libre est depuis longtemps ignoré ou méprisé par une grande partie de la communauté scientifique mondiale qui a pris pour habitude de la considérer comme une “énergie ésotérique”, une hérésie qui serait à la science ce que l’idéologie “New Age” est à la religion et à la spiritualité. L’une des raisons pour lesquelles les chercheurs et les inventeurs ayant travaillé dans le domaine de l’énergie libre – à commencer par Nikola Tesla lui-même – ont été systématiquement ridiculisés et décrédibilisés au cours des dernières décennies, est que les grands lobbies militaro-industriels mondiaux, qui n’ont évidemment aucun intérêt à ce que cette nouvelle forme d’énergie soit exploitée sur la Terre, ont tout fait pour tenter d’amalgamer son principe à celui du fameux “mouvement perpétuel”.

Nous avons publier des articles plus détaillé sur quelques de ces inventeurs, n’hesitez pas à les consulter

(Liste non exhaustive)

Viktor Schauberger

Les procédés par lesquels la Nature produit de l’énergie sont silencieux, mais ont intrinsèquement un rendement beaucoup plus élevé que nos technologies mécanistes, comme Viktor Schauberger (né le 30 juin 1885 et décédé le 25 septembre 1958) devait le prouver avec ses machines à implosion, d’une puissance prodigieuse.

Cette technologie n’émet pas de déchets, ne pollue pas, et ne provoque pas de réchauffement planétaire ou autres dégâts nuisibles aux fragiles écosystèmes terrestres. Il inventa maints générateurs qui fournissaient une puissance de sortie largement supérieure à celle qu’ils absorbaient (puissance d’entrée), des moyens de propulsion pour avions, sous-marins et voitures, différents appareils destinés aux habitations, produisant de l’énergie, du froid ou de la chaleur, et d’autres, remarquables, qui transformaient une eau polluée en eau de source de haute qualité. Hélas, les prototypes en état de marche furent détruits à la fin de la Seconde Guerre Mondiale, et on ne dispose pas de tout leurs plans détaillés.

http://www.econologie.info/share/partager/Viktor_Schauberger_Living_Energies.pdf

William Baumgartner

Du Nouveau Mexique a construit un générateur à implosion basé sur les travaux de Viktor Schauberger. Les premiers tests de sa turbine à eau montrèrent une surunité : plus d’énergie à la sortie qu’à l’entrée. Baumgartner pense que ce surplus d’énergie provient de l’énergie libre.

Raoul-Hatem

En mai 1945, après 20 années de recherche, le chercheur et inventeur français Raoul-Hatem a découvert la dualité des énergies magnétiques, il a mis en pratique ses théories en élaborant des mécanismes qui fonctionnent selon les principes qu’il énonce :

– Galaxie magnétique

– Planétarium magnétique avec mouvement orbital

– Tracteur magnétique , etc…

Il est également à l’origine d’un système qui dénonce les erreurs de certains principes erronés (Newton, Bohr). Selon de trop nombreux scientifiques, la science est tellement parfaite que la remettre en cause en serait presque blasphématoire.

La science ne devrait pourtant-t-elle pas être en perpétuelle évolution. Ne devrait-t-elle pas s’adapter aux faits et aux nouvelles découvertes ?

Walter Russell

Russell était un artiste, musicien, philosophe et auteur adulé. L’Académie des Sciences américaine le récompensa d’un doctorat honoris causa. Il avait découvert en 1927 des méthodes permettant de produire de l’hydrogène à bon marché. En 1990, Ron Kovac, chercheur en chimie, Toby Grotz, ingénieur en électricité, et Tim Binder, médecin naturopathe ont reproduit les découvertes de Walter Russell. Russell a aussi construit un appareil qu’il a nommé Générateur Optique à Dynamo-Russell, qui captait l’énergie libre. Toby Grotz a entrepris des recherches pour retrouver les plans originaux de cet appareil, et le 10 septembre 1961, cet appareil était opérationnel.

 Tony Tyson

Directeur de la recherche en cosmologie sur la matière noire et l’énergie du vide (la matière noire constituant 90% de la masse de l’univers).

Dans le domaine de l’astrophysique, en cartographiant le ciel avec des télescopes, on s’est aperçu qu’à peine 1% de la masse céleste nous était visible, les 99% restants demeurant invisibles. C’est ce que les physiciens appellent la matière sombre. Si l’on enlève les corps denses (que l’on peut répertorier dans un espace donné) tels que les planètes, les astéroïdes et autres corps célestes visibles, on estime qu’il reste encore 90% de la matière dite sombre qui deviendrait identifiable uniquement par son effet sur la déviation de la lumière visible émise par le premier 1%, toujours vue avec le télescope. Cette masse de distribution non uniforme joue le rôle d’une lentille gravitationnelle, créant ainsi une vision astigmate du ciel étoilé. Aujourd’hui, grâce à un support informatique fort complexe, on peut rétablir les vraies positions des astres lumineux et en estimer assez exactement la valeur de la masse sombre dite exotique. Il n’y a aucun doute aujourd’hui, plus de 200 000 galaxies ont été étudiés par différents laboratoires d’astrophysiques à travers le monde et ils en tirent tous les mêmes conclusions :
· Matière sombre classique = 9 %
· Matière lumineuse = 1%
· Matière sombre exotique = 90% ou Énergie Libre.

Ken Shoulders

Le Dr Ken Shoulders a découvert dans les années 1980, « les amas de charge » ou charge clusters, ou Electrum Validum (qui signifie charge intense). En 1991, Shoulders a réussi a faire breveter sa découverte aux Etats-Unis en l’intitulant « Conversion de l’Energie en utilisant une Charge de Haute Densité ». C’est la première fois qu’un brevet dit que l’énergie de l’espace (énergie libre) peut être utilisée comme source d’énergie électrique utilisable.

Joseph Newman

Sa machine a un rendement de 800%. Il a fait vérifier son invention par le bureau des brevets américains, qui a conclu, après avoir envoyé une équipe d’ingénieurs bardés d’instruments de mesures, que sa machine fonctionne exactement comme il l’annoncé (c’est même cette équipe qui a calculé le rendement de 800%), sans aucune supercherie d’aucune sorte, ni source d’énergie cachée. Mais, étant donné qu’il n’existe pas de principes physiques reconnus selon lesquels on peut expliquer le fonctionnement de la machine, ce même bureau des brevets l’a informé qu’il ne pouvait donc pas délivrer de brevets. Point final : question réglée. Imaginez donc de quelle curiosité scientifique ils font donc preuve? Devant l’insistance de l’inventeur qui se bat depuis 18 ans pour faire reconnaître son invention, une commission d’étude composée de physiciens compétents s’est réunie en présence de Mr Newman, mandatée pat les organismes officiels pour désavouer son invention, mais c’est le contraire qui s’est passé. Les scientifiques étaient tellement intéressés par les résultats de Mr Newman ainsi que par son modèle théorique, que la petite réunion d’une heure qu’ils avaient prévue s’est vue durer de nombreuses heures, et beaucoup voulaient trouver des moyens pour creuser la question. Ces conclusions n’étant pas celles qui avaient été espérées par les instigateurs de la réunion, ils ont dé mandaté la commission et ont rédigé leur propre conclusion : sans intérêt. Il émigra au Japon pour continuer ses travaux.

http://www.josephnewman.com/

 

Bruce de Palma

Mr Bruce De Palma, un physicien a conçu une machine à énergie libre. Il s’est vu confisquer son invention par les autorités officielles parce qu’il s’en servait pour alimenter en énergie électrique toute sa maison gratuitement. Interdiction lui a été faite. Il a dû aller lui aussi travailler avec des Japonais, qui travaillent actuellement avec lui à perfectionner un défaut de surchauffe de son moteur à énergie libre, qui ne peut pas fonctionner de manière continue opérationnellement. De Palma s’était aperçu qu’un objet puisait de l’énergie dans l’espace en tournant. Après de nombreuses recherches, il finit par concevoir une machine appelée N-Machine, utilisant des aimants superpuissants pour obtenir de l’électricité. Des tests en 1980 ont montré que le générateur produisait plus d’énergie qu’il n’en consommait.

http://depalma.pair.com/

Thomas Bearden

Tom Bearden, ingénieur en physique nucléaire, lieutenant-colonel à la retraite de l’armée américaine, a à son actif plusieurs publications dans le domaine de l’énergie du point zéro, des potentiels scalaires, de phénomènes exotiques de l’électrodynamique. Il possède aussi plusieurs brevets de machines “over-unity”…

http://www.cheniere.org

Floyd Sweet

Il inventa un assemblage d’aimants et de Bobines de fils que Thomas Bearden appela Tube Triode Amplificateur du Vide (Vacuum Triode Amplifier = VTA). Cet appareil produisait plus d’énergie qu’il n’en consommait.

Wingate Lambertson

Le Dr Wingate Lambertson, ancien directeur de la Science et Technology Commission du Kentucky, après plus de vingt ans de recherches, est aujourd’hui sûr que l’énergie de l’espace peut être transformée en une source de courant fonctionnelle, grâce à un procédé qu’il a appelé le Monde en Neutrinos (World Into Neutrinos = WIN).

John Hutchinson

Ce scientifique autodidacte, pendant l’hiver qui précéda sa tournée au Japon de 1995, a construit un appareil fonctionnant à l’énergie de l’espace. Son convertisseur était basé sur le principe de résonance de Tesla. Hutchinson capta la même énergie pulsante et rythmée de Tesla en utilisant des cristaux de titanate de baryum. Plus tard, il créa le procédé appelé « Dirt Cheap » (utilisant comme composants de vulgaires pierres).

Bertil Werjefelt

Après s’être rendu compte que les générateurs classiques utilisant des aimants sont confrontés à un problème appelé résistance magnétique, ce conseiller en sécurité dans l’aviation, a amélioré le générateur classique en ajoutant un système tournant qui annule la résistance magnétique en la neutralisant avec les champs de force d’aimants additionnels. Il en résulte que le générateur donne plus de courant avec la même consommation d‘énergie. En 1995, lors d’une conférence, il expliqua que l’enseignement scientifique classique du magnétisme était incomplet depuis le début, et que, la communauté scientifique avait déclaré de manière précipitée qu’il était impossible d’utiliser le magnétisme comme source d’énergie.

Tony Cuthbert

Quelques inventions de Tony Cuthbert :

– boîte de vitesse et système de frein sans embrayage

– turbine : moteur hybride mi moteur mi turbine. Il permettait de propulser un paquebot avec un moteur de la taille d’une voiture Mini.

– séparateur magnétique : récupération de métaux par les aimants liquides.

– accélérateur de pluie.

– technologie de glace sous-marine.

– quelques mécanismes à énergie libre.

Le professeur Laughtar déclare : « un des problèmes de Tony est que certaines de ces inventions sont tellement révolutionnaires qu’elles menacent des technologies existantes. Là se trouve la difficulté lorsqu’il faut convaincre les industries dont il essaye de susciter l’intérêt.

Autres inventions :

*Les ferrofluides, utilisés avec un aimant, permettent :

– moyen de propulsion

– animer un coeur artificiel ou régénérer un coeur

– piste magnétique verticale (permettant de faire grimper un engin à la verticale)

* Moteur gravitationnel

– mécanisme qui capte l’énergie utilisable du champ gravitationnel terrestre

* Machine qui se déplace en plein air, sans propulsion apparente par fusée ni aucune poussée extérieure (contraire à la troisième loi de Newton).

http://www.cuthbert-physics.com

Erwin Laszlo

Scientifique et philosophe de réputation internationale, possède plusieurs doctorats en science de l’éther et des champs de l’énergie du vide.

Moray B. King

Ingénieur, un des pères fondateurs de la théorie de “l’énergie du point zéro”. Il a écrit plusieurs livres traitant de l’énergie de l’éther.

Harold Puthoff

Auteur de plusieurs ouvrages dont les fondements de l’électronique quantique, également directeur de l’institut des études avancées de Austin (Texas).

Peter Linderman

Reconnu comme un des experts mondiaux dans l’explication du phénomène de l’énergie radiante (une forme d’énergie du vide) telle que décrite par Nikola Tesla et employée par Edwin Gray dans son moteur électrique.

Thomas Francis Vallone

Titulaire de nombreuses maîtrises et doctorats en physique appliquée. A été président du reconnu “Integrity Research Institute” de Washington DC. Chercheur passionné, il a à son actif un nombre impressionnant d’articles et de livres touchant les nouvelles technologies.

Harold Aspden

Ancien directeur (retraité) de brevets pour IBM, a lui-même à son actif plusieurs brevets sur des machines pouvant être “over-unity”. Sur son site, il y a plusieurs publications expliquant la physique derrière certains de ces phénomènes :

http://www.aspden.org

Shiuji Inomata

Au japon, Shiuji Inomata, employé depuis trente cinq ans par le gouvernement du Japon, et travaillant aux Laboratoires Electrotechniques à Tsukuba (« La Cité de l’Espace » du Japon) a été autorisé par son gouvernement à créer une machine à énergie libre. Dernièrement, il fit une conférence pour les dirigeants du monde politique et industriel plus de six cents professionnels sont venus assister à son dernier séminaire. La Toshiba Corporation a débloqué deux millions de dollars pour le développement d’aimants supraconducteurs destinés à son nouveau générateur unipolaire.

Paramahamsa Tewari

En Inde, Paramahamsa Tewari, ingénieur directeur de projet dans la plus grande centrale nucléaire en construction, est autorisé lui aussi à concevoir sa machine à énergie libre.

R. Stirling

Le moteur inventé par ce pasteur écossais est très fiable, silencieux et d’un haut rendement. Entre autres utilisation, un sous-marin d’attaque suédois évolue grâce à ce mode de propulsion. Couplé à une parabole réfléchissante, le moteur Stirling permet de produire de l’électricité sans combustible.

John Bedini

Le moteur fonctionnant à l’énergie libre (énergie gratuite) de John Bedini existe depuis plus de quinze ans. Il fonctionne selon les principes de l’électromagnétisme découverts par Nikola Tesla avant 1900 au cours de ses essais à Colorado Springs.

http://www.syscoil.org/index.php?cmd=nav&cid=23

Johann Grander

Il a développé un moteur magnétique ne nécessitant ni batterie, ni connexion au réseau électrique. Le magnétisme naturel des aimants est intensifié au point que de l’énergie commence à couler…

Le NEOGEN

      Le Neogen Dynamo Project est une “jolie” version du RV-MULLER GENERATOR inventé par Bill Muller et Hector D. Perez. Deux sociétés russes commercialisent des génératrices d’électricité qui violent les règles de la physique actuelle. Il ne s’agit pas ici de vagues prototypes aperçus sur un site web, mais bel et bien d’une technologie qu’il est possible d’acheter :

http://www.akoil.ru/en/

Le LUTEC 1000

le 8 septembre 2005 Lou Brits and John Christie de Cairns (Australie) ont mis au point un générateur électromagnétique,. Ils annoncent une entrée d’énergie pour un petit générateur de 4,25 watts, en sortie 15,4 watts, soit 362 % : http://quanthomme.free.fr/nouvelles/Nouvelles23032001.htm

La technologie EBM (Energy By Motion – Energie Par le Mouvement)

     C‘est peut être un espoir mais elle reste toujours au stade expérimental. Le professeur Szabo développe au sein de la société canadienne Electro Erg Ltd et de sa filiale hongroise Gamma Manager, la technologie EBM qui est appliquée dans la commercialisation de générateurs auto-alimentés d’une énergie électromagnétique illimitée et 100% propre. Son inscription à l’ordre du jour du parlement de l’Ontario et sa certification par une dizaine de scientifiques et universitaires plaident en faveur de l’avènement d’un véritable générateur à énergie libre.

Le brevet international des russes Vladimir Roschin et Sergei Godin de l’Académie des Sciences de Moscou, rendu public le 26 mai 2006, apporte la démonstration scientifique qu’un système sur-unitaire est réalisable. Pour faire cela, ils se sont basés sur les travaux de John Searl, un scientifique britannique, qui dés 1968 mis au point un système capable de léviter. Ce brevet présente un système magnétique composé d’aimants de terres rares capables de convertir diverses formes d’énergie, dés lors qu’un certain régime de fonctionnement critique est atteint, l’installation expérimentale devient énergétiquement entièrement autonome.

Et plus récemment, un nouveau candidat au « Graal de l’énergie »,

La société STEORN 

Elle offre une démonstration publique à la communauté scientifique, et au grand public, en révélant le nouveau moteur ORBO, à « rendement surunitaire » C‘est à Dublin depuis le mardi 15 Décembre 2009

http://www.steorn.com/

Tôt ou tard, la batterie qui alimente votre ordinateur ou votre téléphone cellulaire finit par se vider, comme n’importe quelle batterie. Mais cette compagnie irlandaise entend prouver qu’elle peut fabriquer une batterie qui ne se videra jamais.

La fondation Keshe

(Apparement un fake pour couvrir les attentes de ceux qui savent, mais nous publions quant même leur nom dans cette liste car cette organisation est officiel et même si elle ne fais que récolter des dons, elle affirme et officialise l’intêret scientifique pour les energies libres)

La Fondation Keshe, situé à Ninov, en Belgique, a annoncé qu’elle publiera la première phase de sa technologie spatiale et son système magnétique et  anti-gravitationnel (Magravs) qu’elle a développé. Ces technologies seront rendu disponible simultanément à tous les scientifiques du monde entier pour fin de production et de duplication, la fondation affirme que ces technologies devraient permettre, par exemple, les déplacements de l’Iran jusqu’à New York en une dizaine de minutes, ainsi que de fournir des systèmes d’énergie libre pour tous les citoyens à travers le monde. Suite à la publication de ces technologies de l’énergie et de l’espace, la mission de la fondation s’adressera aux pénuries alimentaires et d’eau à travers le monde qui seront résolues, déclarent-ils, à partir de leurs technologies basées sur le plasma. Si vous êtes intéressé à en apprendre davantage sur la Fondation Keshe et sur leur filiale du groupe de la Keshe International Space Institute, visitez le site Web de la Fondation Keshe en suivant le lien fourni ci-dessous et lisez leur énoncé de mission détaillant leur plan libérer ces connaissances à tous les scientifiques du monde entier le 21 septembre 2012. (inutile de préciser qu’il y a peu de chance que quelque chose sois fais par une fondation officiel si ce n’est vous faire ésperer…encore une fois…)

http://www.keshefoundation.org/

source: http://www.arakanui.com/article-79-dis-papa-l-energie-libre-c-est-quoi-92193108.html

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :